Etanchéité à l'air inédite

Tout comme le monde des portes et fenêtres, celui des volets roulants et protections solaires est, lui aussi, en pleine évolution. Jusqu’à récemment, les protections solaires avaient encore une longueur d’avance sur les volets roulants en ce qui concerne le niveau énergétique de la maison.

Le ShutterX® de Wilms change tout, vu qu’il s’agit d’un volet roulant étanche à l’air. Du coup, le mur intérieur ne doit pas être impacté et le volet roulant est invisible de l’extérieur de la maison. Mieux encore, l’isolation qui est enlevée pour permettre la pose du volet roulant est remplacée par un profil en composite derrière le caisson avec la même valeur énergétique, voire avec une valeur supérieure. Grâce à ce profil, la fenêtre peut dorénavant aussi être fixée au mur intérieur depuis le dessus. Cette innovation est également disponible sur le ZipX®Zero de Wilms. Toutes ces techniques Wilms sont brevetées.

Les produits de l’entreprise de Meerhout prouvent leur efficacité à plusieurs niveaux. Tout d’abord, ils résolvent les problèmes de noeud constructif grâce à des investissements massifs dans cette solution qui allie le caisson, les coulisses et l’appui de fenêtre. Ensuite, ils évitent la surchauffe à l’intérieur de l’habitation et, enfin, ils réduisent la consommation énergétique. Ainsi, en évitant la surchauffe pendant les mois les plus chauds de l’année, il est possible de se passer d’un système de conditionnement d’air, gros consommateur d’énergie. Et en hiver, les volets roulants gardent mieux la chaleur à l’intérieur de la maison. Des simulations ont démontré que l’installation des ShutterX® et ZipX®Zero réduit la consommation annuelle d’énergie à un des niveaux les plus bas du marché, selon Wilms. Enfin, à l’opposé de la réduction de la valeur g du vitrage, les volets roulants et screens sont une application dynamique vu qu’ils peuvent être réglés en fonction du soleil. Une flexibilité que n’offre pas la valeur g.

De plus, en développant ses produits, Wilms a veillé au confort de l’installateur. Ils sont en effet légers et maniables et intéressants, y compris dans les Régions du pays où le niveau S n’est pas d’application.

La durabilité dans l’Adn

La société familiale Wilms reste résolument dans le peloton de tête dans la course à la durabilité. Elle a d’ailleurs été une des entreprises pilotes de Sustatool, un projet du Gouvernement flamand qui vise à rendre la durabilité accessible aux entreprises de la Région. Pour conforter cette stratégie, Wilms dispose de son propre département de R&D dirigé par Erik Wilms lui-même, DG de l’entreprise. Ce département lui permet en outre d’être prompt sur la balle et, dès lors, de ne pas être pris au dépourvu par un produit compétitif concurrent. Parmi ses innovations, on peut citer les volets roulants monoblocs avec ventilation, des screens qui peuvent être intégrés dans un mur creux ou, plus récemment, des axes de screen en aluminium ou en carbone.

Parallèlement, la société s’emploie à réduire l’empreinte écologique de ses processus de production. C’est dans cette optique qu’elle a mis sur pied un atelier de peinture «vert». Elle a aussi investi dans un évaporateur sous vide qui lui permet d’utiliser uniquement l’eau pluviale et d’arriver à un système de zéro rejet. Mieux encore, l’ensemble de l’atelier de fabrication est chauffé par l’air chaud qui est récupéré dans le processus de production et ensuite purifié, ce qui réduit considérablement le recours aux combustibles fossiles pour chauffer les installations. En finale, Wilms récupère 90% de la poudre de l’atelier de peinture et a réduit de moitié sa consommation de matériaux d’emballage.

De plus, les petits ruisseaux faisant les grandes rivières, l’entreprise a installé un point de collecte où ses collaborateurs peuvent déposer leurs batteries usagées, Gsm, languettes de canettes et bouchons de bouteilles. Le tout est ensuite cédé à des organisations caritatives de la région qui peuvent ainsi échanger ces objets contre de l’argent.

Intégration verticale

Wilms croit fortement au principe de l’intégration verticale. C’est ainsi que la production et le siège sont centralisés en un seul endroit. Outre ses propres lignes d’extrusion, d’assemblage, les machines de collage, les ateliers de peinture à poudre et liquide, elle possède aussi son propre département de transport au grand bénéfice du respect des délais de livraison.

Enfin, la délocalisation ne fait pas partie du vocabulaire de Wilms, toute sa production étant maintenue en Belgique.

Ici vous trouvez le fichier pdf.

  • Construire de manière étanche étanche à l'air
  • Etanchéité
  • La Chronique